Accueil - ACTUALITE - PARACHUTAGE D’UN DG A LA PAMECAS DE BAOBAB LE PERSONNEL DIT NIET AU «DIKTAT» DE LA DRS

PARACHUTAGE D’UN DG A LA PAMECAS DE BAOBAB LE PERSONNEL DIT NIET AU «DIKTAT» DE LA DRS

Le syndicat du personnel de l’agence Pamecas de Sicap Baobab (quartier de Dakar) est monté au créneau hier, vendredi 17 avril, pour fustiger le «parachutage» par la Direction de la réglementation et de la supervision (Drs), d’un directeur général externe.

En sit-in devant ladite agence, Pape Momar Guèye et cie ont dénoncé le forcing de leur Drs, non sans appeler à la promotion interne des cadres tel que souhaitée par la majorité du conseil d’administration.

Ça sent vraiment le roussi à la Pamecas. En tout cas, tout porte à le croire, vu le mouvement d’humeur noté hier, vendredi 17 avril, à l’agence sise à Baobab (Sacré Cœur). En effet, le syndicat du personnel de ladite boite, en sit-in devant l’agence, a fustigé l’attitude de leur Direction de la réglementation et de la supervision (Drs). De l’avis du coordinateur du syndicat du personnel de Pamecas, Pape Momar Guèye, «depuis plus de 2 semaines, il y avait un appel à candidature pour le poste d’un nouveau directeur général. Mais le processus, nous le condamnons parce que nous avons vu à la fin un hold-up orchestré par la directrice de la Réglementation du système financier décentralisé».

Selon le syndicaliste, «ils nous ont imposé un directeur général externe, qui n’a pas les qualités requises et l’expérience dans le secteur de la micro finance».

Une attitude incompréhensible de la Drs pour le personnel qui se dit outré par le «forcing» dont a fait preuve ladite direction. Cela, nonobstant le fait que «lors du conseil d’administration du 9 avril, la majorité des dirigeants ont voté pour la promotion interne», a indiqué Pape Momar Guèye. Pour le Sg du Syndicat de la micro-finance du Sénégal, «la Drs leur a tordu le bras en les convoquant le lendemain et en leur menaçant de leur envoyer une délégation spéciale, s’ils n’élisent pas une personne externe». Un hold-up qu’il a dénoncé avec la dernière énergie, estimant que cela prouve que le Conseil d’administration manque de souveraineté.

Pour ce faire, Pape Momar Gueye et compagnie disent «non au dictat de la Drs». Le nouveau directeur nommé par la Drs, issu de la Bicis, à savoir Malick Diop, est considéré par le personnel comme «persona non grata». Le personnel compte saisir d’ailleurs les autorités du pays pour dénoncer cette situation et promettent de dérouler un plan d’action pour obliger la Drs à revenir sur sa décision, notamment de procéder à la promotion interne car la boite regorge de cadres.

Voir aussi

UNI Africa Femmes: innovent à travers le continent par le biais des syndicats dynamiques et dynamiques

Plus de 100 femmes à travers le continent africain se sont réunis à Dakar pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *