Accueil - ACTUALITE - Les lignes téléphoniques de l’ Aps suspendues pour non paiement

Les lignes téléphoniques de l’ Aps suspendues pour non paiement

La section Synpics  de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) a pondu un communiqué, ce jeudi 16 juillet, pour faire état de la situation actuelle de leur entreprise. L’agence veut tout d’abord  être édifiée sur les résultats et recommandations du rapport d’audit conduit par l’Inspection générale des finances (Igf) au sein de la boîte. Dans le document, le syndicat a souligné que la situation financière de l’Aps «s’empire avec un budget 2015 qui ne couvrira que 9 mois de salaires, grevé qu’il a été par l’augmentation du salaire du Directeur général, Thierno Birahim Fall, notamment sur la base d’un décret certes, et les états de salaires du mois de juin en attestent». Le salaire du Pca (Président du conseil d’administration : Ndlr) a aussi connu une hausse.

A cela, s’ajoute «le nombre pléthorique de contractuels, parti d’une dizaine d’agents à une trentaine (27), une charge supplémentaire pour une entreprise dont les lignes téléphoniques sont désormais suspendues pour  défaut de paiement, du jamais vu et le comble pour une agence de presse qui est ainsi privée d’un précieux outil de travail».

Concernant le rapport de l’audit, le syndicat déclare qu’il attend à être édifié et dit avoir «la foi aux forces vertueuses de l’Etat et de la République, pour que ce rapport de la mission de vérification et d’audit ne soit pas oublié dans les tiroirs». Contrairement à Thierno Birahim Fall, qui prétend en connaitre le contenu, au point de proférer des accusations fantaisistes, le syndicat des travailleurs de l’Aps précise dans le texte qu’«il veut rester dans la légalité et le respect des procédures, mais ne ménagera aucun effort pour une complète et diligente application des recommandations de ce rapport».

Le syndicat soutien que «ces informations de presse, si elles sont confirmées, vont conforter totalement les griefs des travailleurs de la boîte contre la gestion du directeur général». Et, «la gouvernance vertueuse serait à jamais mise à l’épreuve et fortement en contradiction avec elle-même, si rien ne devait advenir de ce rapport d’audit, dans le cas où les informations de presse faisant état de griefs retenus contre la gestion de M. Fall se confirmeraient de façon officielle : fraude fiscale, fautes de gestion, perception de primes indues, etc.», lit-on dans les colonnes du document.

Voir aussi

UNI Africa Femmes: innovent à travers le continent par le biais des syndicats dynamiques et dynamiques

Plus de 100 femmes à travers le continent africain se sont réunis à Dakar pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *