Accueil - 4th UNI Africa Regional Conference - UNI Africa Femmes: innovent à travers le continent par le biais des syndicats dynamiques et dynamiques

UNI Africa Femmes: innovent à travers le continent par le biais des syndicats dynamiques et dynamiques

Plus de 100 femmes à travers le continent africain se sont réunis à Dakar pour la 4ème Conférence d’UNI Femmes de l’Afrique. La violence contre les femmes, l’écart salarial entre les sexes et la participation des femmes dans les structures syndicales étaient tous les défis qui ont été abordés à la Conférence.

Selon un rapport du PNUD , le coût de écart salarial entre hommes et femmes de 95 milliards de dollars par an et les femmes en Afrique subsaharienne continuent à faire face aux défis persistants pour obtenir des emplois décents.

« Combler l’écart salarial entre hommes et femmes est non seulement la bonne chose à faire, il est fondamental pour le développement durable en Afrique », a déclaré le chef d’UNI Veronica Fernandez égalité des chances Mendez. « Les femmes gagnent en moyenne 23% de moins que les hommes, et c’est la raison pour laquelle nous devons lutter à la fin l’injustice salariale. »

« L’exclusion des femmes des structures de direction des moyens de manquer sur 50% du talent, l’intelligence et la créativité du peuple. »

Sur le sujet de la violence sexiste et le harcèlement, Secrétaire d’UNI général adjoint Christy Hoffman a dit: « Il n’y a aucune excuse, aucune justification – nous devons arrêter la violence contre les femmes. En ce jour et l’âge, nous ne pouvons pas accepter que le harcèlement sexuel au travail et à la violence contre les femmes se produit encore « .

Avec une convention sur la violence contre les femmes et les hommes dans le monde du travail progresse lentement, président Denise McGuire mondial d’UNI Femmes a appelé à l’action, « Nous avons besoin d’un accord contraignant au niveau de l’OIT sur la violence en milieu de travail », a insisté McGuire. « Nous demandons instamment à tous les affiliés d’UNI à faire pression sur leurs gouvernements et les employeurs et encourager le financement du gouvernement pour cette initiative. »

« Organiser, mobiliser et innover. Avançons ensemble pour une nouvelle Afrique et en avant pour une convention de l’OIT sur la violence en milieu de travail « .

La conférence a également présenté un discours inspring du Secrétaire Général de l’Union bancaire au Botswana, Lebogang Keabetswe. « Je suis le plus jeune GS dans l’histoire de mon pays. Nous avons eu beaucoup de succès au cours des dernières années et prouve que les femmes occupant des postes de direction sont l’avenir des syndicats « .

« Lorsque les femmes se soutiennent mutuellement, rien est impossible », a déclaré Keabetswe.

Voir aussi

Egypte : le président du syndicat de la presse condamné à deux ans de prison

Yehya Kallache et deux de ses collaborateurs sont accusés d’avoir abrité deux reporters recherchés par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *