Accueil - NOUVELLE TECHNOLOGIE

NOUVELLE TECHNOLOGIE

Gemalto lance SIM Réactivation, une solution unique pour aider les opérateurs à se reconnecter en toute transparence avec les abonnés caducs des services prépayés

le leader mondial de la sécurité numérique, annonce la sortie de LinqUs SIM Réactivation, la toute première solution au monde de réactivation en temps réel de cartes SIM en dormance qui permet aux opérateurs de regagner des abonnés perdus des services prépayés pour une fraction du coût d’acquisition.

Lire la suite »

Facebook lance un effort mondial sur la sécurité des femmes au Kenya

#‎Sonatelgnokomom‬ Facebook a organisé une table ronde sur la sécurité des femmes. Cette table ronde rassemblait des ONG, des universitaires, des groupes de défense des droits de la femme et des organisations œuvrant en faveur de la sécurité issus du Kenya et de toute l’Afrique subsaharienne afin de mettre en lumière la manière dont la communauté peut travailler ensemble pour créer un environnement en ligne sans harcèlement au sein duquel tout le monde puisse partager et interagir en toute sécurité.

Lire la suite »

MTN Nigeria choisit Gemalto pour le premier déploiement commercial du service d’authentification Mobile Connect de la GSMA

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud,, 10 février 2016/ –, leader mondial de la sécurité numérique, a été choisi pour fournir sa plateforme LinqUs Mobile ID à MTN Nigeria. Ce nouveau projet, géré pour MTN en mode SaaS par Allynis Services de Gemalto, marque le premier déploiement commercial de services basés sur carte SIM, offrant à tous une authentification par mobile des plus pratiques.

Lire la suite »

En 2017, 100% des terminaux proposeront le paiement « sans contact »: est-ce fiable? (vidéo)

Les cartes sans contact permettent d’effectuer des paiements simplement en approchant ces cartes d’un terminal. Un système déjà utilisé dans une septantaine de pays, et dont l’usage va bientôt se généraliser en Belgique. L’information a été révélée par nos confrères de l’Echo. Voici le mode d’emploi, rapporté par notre journaliste Eric Van Duyse et notre caméraman Xavier Gérard. L’usage des cartes sans contact va se généraliser chez nous La banque KBC est la première à se lancer dans l’aventure des cartes dites « sans contact ». Depuis mai, 340.000 clients ont reçu une carte équipée de cette nouvelle technologie. Et cela pourrait se généraliser. « Si on voit que le client l’utilise de plus en plus et qu’il y a une réelle demande, les banques vont de plus en plus intégrer cette fonction aux cartes« , indique Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin. Déjà disponible sur des porte-clés en Flandre La même technologie équipe certains GSM. La banque ING, elle, a fait un autre choix et a équipé un porte-clés de cette puce. Cependant, il n’est disponible qu’en Flandre. En Europe, de nombreux pays ont déjà fait le pas.   Un code pour les achats de plus de 50€ En Belgique, on avait longtemps hésité, notamment pour des raisons de sécurité. « En termes de sécurité, la technologie de paiement sans contact se fait pour les petits paiements en-dessous des 25€ et il y a une technologie supplémentaire qui fait qu’une fois qu’on a atteint un montant de 50€ de façon globale, le code sera de nouveau demandé« , précise Rodolphe de Pierpont. En 2017, cette technologie sera partout Chaque banque fixera un montant maximum. Il pourrait augmenter avec le temps. Pour payer, il faut aussi des terminaux spécifiques. World Line, le leader belge, a déjà équipé 15% de ses clients. Fin 2016, 40 à 60% …

Lire la suite »

Orange et SFR lancent Joyn, le nouveau SMS

Après une longue phase de test, Orange et SFR lancent Joyn, le nouveau SMS. L’association GSMA a développé une nouvelle norme de communications texte, audio et vidéo, le Rich Communications Services (RCS), une évolution des SMS/MMS. Plusieurs grands opérateurs GSM participent à son développement : Deutsche Telekom, Korea Telecom, Telefonica et Orange. Le GSMA a décidé de nommer Joyn, le service basé sur RCS.

Lire la suite »

Regin : Les États-Unis et la Grande-Bretagne accusés d’avoir espionné Bruxelles

Regin, un logiciel espion ultra-sophistiqué, est soupçonné d’avoir servi à des programmes de surveillance britanniques et américains visant entre autres Belgacom, un opérateur de téléphonie belge.

Lire la suite »

L’Europe et le Japon en course pour la 5G

Selon l’Idate, la multiplication des données mobiles échangées d’ici 10 ans conduit à s’interroger sur la refonte du réseau télécom pour l’adapter aux usages. Bruxelles et Tokyo sont en concurrence.

Lire la suite »

Visa : paiement mobile via technologie HCE

Alors que le lancement d’Apple Pay est un succès, Visa lance en France un système de paiement mobile via la nouvelle technologie HCE.

Lire la suite »

La nouvelle technologie 4Gplus : désormais gratuite

Apparemment, la 4Gplus est le nouveau critère pour séduire les consommateurs donc, pour y arriver, les opérateurs sont alors passés à l’attaque avec une mise à jour.

Lire la suite »

Microsoft lance son bracelet connecté

Après les tablettes et des téléphones, Microsoft s’attaque au marché des accessoires intelligents. En juillet dernier, une rumeur suggérait que Microsoft envisageait de lancer sa première montre connectée en octobre. On peut conclure aujourd’hui que cette rumeur était partiellement fondée, alors que le géant du logiciel préfère promouvoir son nouvel accessoire comme étant un bracelet plutôt qu’une montre. On peut se demander ce qui distingue une montre d’un bracelet muni d’un écran. Après tout, le Microsoft Band affiche bel et bien l’heure – comme toute bonne montre depuis des lustres. Toutefois, le terme bracelet connecté est davantage attribué aux accessoires dont les fonctions sont intimement liés à l’activité physique. Sans surprise, l’accessoire peut être jumelé avec un appareil Windows Phone, mais également avec des appareils Android et iOS. Du point de vue de ses spécifications techniques, le Microsoft Band est équipé d’un écran couleur de 1,4 pouces de forme allongée et d’une résolution de 320 x 106 pixels, d’un processeur Cortex M4 MCU d’ARM, de 64 Mo d’espace de stockage, du GPS, d’une connexion Bluetooth 4.0 LE, de deux piles de 100 mAh (dont l’autonomie est estimée à 48 heures et qui se charge en moins de 2 heures) et d’un connecteur USB magnétique. Le bracelet est résistant à la sueur, l’eau et la poussière. Plus précisément, il respecte la norme IP67. Évidemment, comme tout bracelet connecté, le Microsoft Band est muni d’une panoplie de capteurs : capteur optique de la fréquence cardiaque, thermomètre cutané, capteur UV, un galvanomètre, un accéléromètre à 3 axes, un gyroscope, un capteur de lumière ambiante et un capteur capacitif. microsoftband_ Sans surprise, l’accessoire fonctionne avec une application Windows Phone, mais également avec des applications équivalentes conçues pour Android (version 4.3 et subséquentes) et iOS (version 7.1 et subséquentes). Lorsque connecté avec un téléphone propulsé …

Lire la suite »